Partagez|

Judicael & Nolan - As I walk on by

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Indentité
Class›Swag

ICI DEPUIS LE : 11/11/2014 MESSAGES : 35 ≈ ÂGE : 23
≈ DANS LA VIE : Étudiant. Journalisme
≈ QUARTIER : Paris Centre
Mes liens

Voir le profil de l'utilisateur
posté Ven 21 Nov - 2:20


   
   

   

   


   

    As I walk on by  
Judi' + No'


   
Mon doigt ce pose sur le carré de papier glacé poser sur la table, je fronce les sourcils…

La veille, je marchais dans les rues de Paris à la recherche d’un bon cliché, bien que perfectionniste comme je suis, ce ne soit pas toujours facile à réaliser. Le problème, c’est que je pense trop, beaucoup trop même, j’ai tendance à rechercher la perfection dans tout ce que j’entreprends, ce qui n’est pas toujours commode. À quelque kilomètre de chez moi, je m’assoyais sur le rebord d’une fontaine. Le cul gelé, peut m’importait j’avais besoin de faire le point, après tout cette photo comptais pour vingt pourcent de ma note finale. Ce n’est même pas la moitié vous me direz, oui je confirme, mais c’est tout de même un grand pourcentage. Assis de la manière la plus inconfortable qui sois, je me penchais en avant pour regarder de plus près les quelque photo défilant sur l’écran de mon appareil photo. C’est clair, j’avais beaucoup de travail à faire avant devenir le journalisme le plus douer de la France, mais quelque une de mes photos en avait déjà impressionné plusieurs, ce qui me poussait à continuer. Me redressant, je plongeais ma main dans la poche arrière de mon Sweatshirt, avant d’en sortir un paquet de cigarette. La cigarette, l’ennemie de l’homme et pourtant la seule ou presque chose qui réussissent à me détendre. J’ai tenté à plusieurs reprise de m’en séparer, chose plus difficile à dire qu’a faire, j’essai toujours, bien que la tentation sois parfois trop forte. C’est donc clope au bec, que je me levais et continuais à parcourir les rue bonder du quartier centre de Paris. Je dois avouer que je n’avais pas choisi la meilleure journée pour un Photoshoot, le soleil étais casi-inexistant, tout en mettant en valeur ces amis les nuages gris, merci mère Nature, je te serais toujours reconnaissant ! L’idée de prendre une photo au hasard me venu en tête. Le hasard nous réserve toujours des surprises, bien qu’elle soit plus ou moins toujours négative, je décidais à ce moment là de lui faire confiance. Calibrant mon Canon, je le portais à mon visage doucement, mais sûrement. Gros zoom avant je laissais valser librement les lentilles, puis lançais le flash…

Je mordille légèrement l’intérieur de ma lèvre inférieur toujours en fixant la photo. Il est là, les mains dans les poches. Il marche sûrement pour ce rendre chez lui, vu son aire il n’a pas bien l’aire heureux. Qu’est-ce qui me prends, ai-je une fixation pour une personne que je n’ai jamais vu auparavant ? Non, ce n’est pas possible, ce ne peut pas être ça. Je me relève brusquement, repoussant violement la chaise derrière moi. J’ai besoin de prendre l’aire, celle de mon Condo me donne un de ces maux de tête, ça commence à devenir insupportable. J’empoigne donc mes clefs et mon manteau avant de sortir à l’extérieur à la vitesse de l’éclair. Respirant l’aire froide de l’automne, celle-ci remplis d’un coup sec mes poumons et sur le moment je me racle la gorge. Je n’ai jamais été un grand fan du froid, mais qui de ce monde l’a déjà été ? Je frotte mes mains ensemble avant de les enfiler dans mes poches. En tournant vers la gauche, je repense à la photo, à ce mystérieux inconnu. Je ne me souviens plus c’est quand la dernière fois que j’ai porté aussi intensément mon attention sur quelqu’un, je crois même jamais l’avoir fait, ce qui me perturbe encore plus. Ayant jamais vraiment connu l’amour et quand je parle d’amour je veux bien sûr parler d’elle en générale, il est compliquer pour moi de connaître mes véritables sentiments envers quelque chose. J’ai fuis il y à de ça exactement 2 ans, ce que les gens appelle, l’amour pure. Une bonne idée, peut-être pas, mais au plus profond de mon esprit je savais qu’il me devait d’agir. Puis me voilà, complètement perdu, perturber même.  La cause, une vulgaire photo…

Le lèche vitrine, j’ai toujours détesté, mais me voilà présentement en train de la faire. Pourquoi donc, je ne sais même pas moi-même, je suis peut-être à la recherche de quelque chose, de quelqu’un même. Je ne suis pas ravis de cette idée, mais plus étrange soit-elle, c’est plus fort que moi, elle me vient toute seule sans que je puisse l’empêcher d’entièrement prendre possession de mes pensés. Il est là… C’est en passant devant cette boutique que je l’aperçois derrière son comptoir. Il est s…très bien coiffé. What the fuck Judi’, tu es vraiment con tu le sais ça ? Impulsivement, je pousse sur la lourde porte et fait chanter les carillons, je rentre sans me poser de questions, je le fait naturellement. Je reste un moment planté devant la porte, j’inspecte les lieux, puis au même moment me rends compte que c’est une boutique pour homme, qu’elle coïncidence. Tout en gardant subtilement mon regard vers sa direction, je passe entre les ranger de vêtements faisant mine de chercher quelque chose. Il est toujours derrière sans comptoir, je ne sais pas ce qu’il fait et ça m’intrigue. Aye ! Au même moment, je me retourne surpris, je viens de heurter un homme, qui en même temps réussi à me faire balancer par en avant. J’écarquille les yeux, lorsque le support se trouvant devant moi, se dirige dangereusement  vers le sol. Je tente de le rattraper, mais trop tard, le pire est fait. Les bras tendu et le dos courber, je ferme les yeux en l’entendent s’effondrer au sol… Putain que je peux être tête en l’aire parfois !

   

   


© Camaleón

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Indentité
WHEREVER YOU ARE

ICI DEPUIS LE : 17/11/2014 MESSAGES : 13 ≈ ÂGE : 25
≈ DANS LA VIE : vendeur dans une boutique.
≈ QUARTIER : Paris centre.
Mes liens

Voir le profil de l'utilisateur
posté Lun 24 Nov - 19:36









 As I Walk On By...
Judicaël & Nolan. ♥


Aujourd'hui je n'étais pas vraiment d'humeur. En effet, je ne devais pas travailler, je devais faire des papiers car mon propriétaire me rend dingue, mais on m'a quand même appeler pour travailler car une des vendeuses est malade. Je n'ai pas vraiment eu le choix alors je me prépare rapidement puis part à pied pour aller bosser. Mon propriétaire attendra, en espérant qu'il m'expulse pas d'ici la. Je n'ai pas énormément d'argents et il s'amuse à augmenter mon loyer car je ne veux rien faire avec lui. Il faudrait que je fasse la prostituer pour qu'il soit content, quel ordure !! Je pars donc jusqu'à mon travail puis arrive. Je part poser mes affaires en réserve puis met mon badge et c'est parti pour bosser. Je commence donc à ranger les rayons, je conseille tranquillement des clients et continue mon petit boulot. Je n'ai pas énormément dormi alors je suis un peu mou, mais ils me diront rien enfin je l'espère. Enfin bref... je continue donc de ranger les rayons tranquillement puis quelqu'un vient me voir pour un conseil. Je part donc m'occuper du jeune homme tranquillement, nous discutons et comme je suis un excellent vendeur, j'arrive à lui faire acheter les deux articles alors qu'il hésitait entre l'un et l'autre. Je dois avouer que je suis plutôt douer, mais ce n'est pas ça que j’envisageais pour mon avenir, bien au contraire. Je voulais devenir journaliste, j'étais même accepter dans l'école de mon choix, mais malheureusement, mes parents m'ont renier et n'ont pas payer l'école. Je suis dégoûté c'est vrai, terriblement dégoûté, mais j'y peux rien si je suis gay. Ça fait des années que je n'ai pas de nouvelles d'eux, je ne pense pas que j'en aurait un jour, ils sont bien trop vieux jeux pour comprendre ma condition. Alors que je continue de ranger le magasin, que j'encaisse quelques clients, pas très loin de moi, un porte vêtement tombe par terre. J'ai bien vu que c'est le charmant jeune homme qui l'a fait tomber, je me dirige pour le ramasser puis mon responsable arrive et commence à m'engueuler car il pense que c'est moi qui l'est fait tombé. Je le regarde. « Je suis vraiment désolé, je suis maladroit aujourd'hui... » Il me crie dessus en me disant de ne plus recommencer, je soupire en le voyant partir, je ramasse donc tout. Je me retourne vers le jeune homme. « Salut, j'espère que tu t'es pas fait mal. » Je lui sourit puis remet tout en place. « Je m'appelle Nolan et toi ? » Ce mec m'intrigue, il est exactement le style de mec que j'adore, il est vraiment très beau, mais sûrement très hétéro surtout alors ça ne sert à rien que je rêve.

Je lui sourit puis continue mon petit boulot en regardant l'heure, une collegue vient me voir en me disant de partir en pause. Je m'entends bien avec elle. Je part donc en pause, je me prend un café puis sort devant, je m'allume une cigarette puis me détend comme je peux. Je vois le gars de tout à l'heure sortir sans rien. « Alors rien t'intéresse ? En même temps, ce n'est pas moi qui t'es conseiller, c'est pour ça. » Je rigole, j'adore me la pété comme ça alors qu'en vrai, je n'ai pas du tout confiance en moi. C'est un truc de malade, mais c'est comme ça. Depuis que mes parents m'ont renier, j'ai perdu toute confiance en moi et surtout depuis que mon ex m'a brisé le cœur. Je continue de fumer ma clope tout en buvant mon café, je m'assois sur le banc qu'il y a pas très loin et essaie de me détendre même si c'est très dur. Je ne suis pas du tout d'humeur et surtout, j'ai d'énorme soucis d'argents alors j’angoisse, je ne dors plus et je ne suis pas très bien en ce moment.



© Camaleón



You & Me ✖️ Always & Forever. ♥️
» Il y a des moments rares dans l'existence où une porte s'ouvre et la vie vous offre une rencontre que vous n'attendiez plus. •• unbreakable.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Indentité
Class›Swag

ICI DEPUIS LE : 11/11/2014 MESSAGES : 35 ≈ ÂGE : 23
≈ DANS LA VIE : Étudiant. Journalisme
≈ QUARTIER : Paris Centre
Mes liens

Voir le profil de l'utilisateur
posté Jeu 27 Nov - 18:51


 
 

 

 


 

  As I walk on by  
Judi' + No'


 
Pour ce qui est de passer incognito, Judi’ tu es le meilleur. Qu’est-ce que je peux être con parfois, j’aurais du le savoir qu’il y avait quelqu’un derrière moi, après tout quand j’y suis entré, le magasin étais bonder de gens. Je place une main sur ma hanche droite et je fronce les sourcils, observant ce que je venais de faire. Au même moment, je le vois venir vers moi, je peux voir qu’il est confus et qu’il se demande certainement ce qu’il vient de se passer. Je suis moi-même perturbé, tellement que j’ai complètement oublié de m’excuser auprès de celui que je venais de bousculer. Je me retourne pour voir s’il y est toujours, il fallait bien que je lui fais mes excuses, mais je me rends compte qu’il est partit il y a de cela quelque seconde, bon et bien tant pis. Je fait à nouveau face au mystérieux jeune homme de ma photo, je vais pour lui proposer mon aide, vu que c’est moi qui ai fait tomber le port vêtement, mais au même moment un homme sort de nulle part et commence à l’engueuler. Je devine à l’instant, qu’il doit s’agir de son patron, oh merde…  Je me sens tellement mal, c’est de ma faute et c’est lui qui porte le blâme, c’est loin d’être juste. J’ai envie de disparaître, me désintégrer, partir en poussière et quitter la terre à tout jamais, mais je sais que c’est impossible, je dois faire face à la réalité. Puis lorsqu’il m’adresse la parole, c’est une coche de trop pour mon petit cœur. « Hum… Non je crois que je vais bien… » Je passe mes mains sur mon corps pour faire sûr de n’avoir aucune égratignure et je lève mon pouce droit dans les airs pour lui faire signe que tout va bien.  Je lui souris nerveusement, chose que j’ai l’habitude de faire lorsque que je suis  confus ou juste un peu perdu. Nolan est son nom, c’est original, je ne crois pas l’avoir déjà entendu, enfin bref moi et les noms ce n’est pas toujours une partit de plaisir. Il me sourit avant de tout remettre en place, quelque chose qui me fait tout drôle, un sentiment que je n’avais jamais ressentis avant, pour un mec je veux d… non Judicaël Lindon ce n’est pas possible tu ne le connais pas. Il m’offre un autre sourire avant de se remettre au boulot, pour ma part je me retire dans l’une des nombreuses rangés de la boutique.

Je me glisse par la porte de la boutique quelque minutes plus-tard. Quand j’y suis entré je n’avais pas l’intention d’y acheter quelque chose, encore moins lorsque je franchis la porte pour me rendre à l’extérieur, je ne me suis jamais vraiment intéressant à la mode, donc… Sur le trottoir, je constate qu’il fait très froid. Mains dans les poches, je suis des yeux la vapeur qui s’échappe d’entre mes lèvres lorsque j’expire, c’est quand même fascinant vous ne trouvez pas ? Je suis sortit de mes pensé par une voie qui viens se poser sur mes tympans, je retourne la tête un peu surpris puis j’aperçois Nolan, si c’est bien son nom. Je lui souris, je suis un peu plus détendu que tout à l’heure et j’adopte une démarche décontracté, pour m’approcher de lui. « Ouais ça dois être ça… » Je passe une main derrière la tête avant de m’accoter le dos contre le mur de la boutique. « Prends les pas personnelle, mais je n’avais pas vraiment l’intention d’acheter quelque chose, j’étais juste venu jeter un coup d’œil. » Puis je sens que j’aurais peut-être pas dus dire ça, il pourrait peut être se douter de quelque chose, je me mordille l’intérieur de la lèvre inférieur assez subtilement, avant de reprendre la parole. « Moi au passage c’est Judicaël, je suis vraiment désoler pour ce qui vient de se passer, j’espère que ton patron n’est pas trop  fâché… » Je dis cette phrase un peu trop vite, je suis peut être en fin de compte pas si temps détendu que je le prétendais. Je baisse la tête, pour m’apercevoir qu’il à un clope dans la bouche, puis la tentation est trop présente… « Tu as du feu ? »

 

 


© Camaleón

 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Indentité

Mes liens


posté


Revenir en haut Aller en bas

Judicael & Nolan - As I walk on by

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Death Man's Ridge walk 2013 - marche de la 17th AB DIV
» Dead man's ridge walk 2011
» Petit coucou De Mélanie et Nolan
» Dead man's ridge walk. Marche de la 17th AB Division 2014. Houmont-Bastogne
» Dead man's ridge walk 2014, 17th Airborne Division

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M A K E M E C R A Z Y  :: paris city :: Paris Centre-